Avis Divers

SOCIETE NIGERIENNE D’ELECTRICITE

SECRETARIAT GENERAL
CELLULE GRANDS PROJETS

PROJET D’EXPANSION DE L’ACCÈS À L’ÉLECTRICITÉ – NELACEP

CRÉDIT : IDA – 6305-NE
AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET

N° AMI-009/CGP/NELACEP2/20

Le Gouvernement de la République du Niger a obtenu un Crédit de l’Association Internationale
de Développement (IDA), qu’il a rétrocédé à la Société Nigérienne d’Electricité (Nigelec), pour
financer le coût du Projet d’Expansion de l’Accès à l’Electricité au Niger (NELACEP).
Il est prévu qu’une partie des sommes accordées au titre de ce financement soit utilisée pour
effectuer les paiements prévus au titre du contrat relatif à: « Services de consultants pour les
études d’électrification et d’interconnexion Zabori – Doutchi – Malbaza».
Cette étude concernera les aspects suivants :
 La création d’un poste source à Doutchi ainsi que l’extension de ceux de Zabori et de
Malbaza ;
 La création d’un poste source à Konni ;
 La réalisation d’environ 270 km de lignes HTB (132KV ou 330KV);
 La prolongation de la ligne 66KV Malbaza-Illéla jusqu’à Tahoua (55km) en vue du
renforcement de l’alimentation électrique de la ville de Tahoua et ses environs qui est
assurée par une ligne 33KV saturée, ainsi que la création d’un poste 66/33/20KV à
Tahoua ;
 La création d’un poste source à Madaoua (66/20KV) à travers une dérivation sur la ligne
66KV Maradi-Malbaza ;
 L’extension du poste 66/33KV de Illéla ;
 Le raccordement au réseau de distribution de tous les postes sources à créer.
Plus spécifiquement, il s’agit de procéder à :
Services de Consultants pour la sélection d’un Consultant chargé
de l’étude de l’interconnexion Zabori – Doutchi – Malbaza

2

– l’établissement de la faisabilité technique et la viabilité économique et financière du
projet de construction du réseau de transport HTB entre les Zones Fleuve et Niger Centre
Est (NCE), en fournissant un avant-projet sommaire comprenant une estimation des coûts
et du calendrier de réalisation ;
– l’élaboration des études d’Avant-Projet Détaillé (APD)  du réseau de transport HTB entre
les Zones Fleuve et Niger Centre Est (NCE) après approbation de l’Avant-projet
Sommaire (APS) ;
– l’élaboration de Dossiers d’Appel d’Offres.

Le Coordonnateur de la Cellule des Grands Projets (CGP) invite les candidats admissibles à
manifester leur intérêt pour fournir les services ci-dessus.
Les cabinets de consultants intéressés doivent fournir toutes les informations indiquant qu'ils
sont qualifiés pour exécuter les services attendus (brochures, références concernant l'exécution
de contrats analogues, expérience dans des conditions semblables au Niger, dans la sous-région
ouest africaine ou en Afrique, disponibilité des compétences parmi le personnel, etc.). Les
consultants peuvent s'associer pour renforcer leurs compétences respectives. Toutefois, le
nombre total de cabinets d'un tel groupement ne doit pas dépasser deux (02).
Un consultant sera sélectionné suivant la méthode de Sélection Fondée sur la Qualité et le Coût
(SFQC) en accord avec les procédures définies dans le Règlement : PASSATION DES
MARCHÉS DANS LE CADRE DU FINANCEMENT DE PROJETS D’INVESTISSEMENT,
Fournitures, Travaux, Services Autres que des Services de Consultants et Services de
Consultants, Juillet 2016, Révisions Novembre 2017 et Août 2018.
Les consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse ci-
dessous et aux heures suivantes : du lundi au jeudi de 8h00 à 17H 30 et le vendredi de 08 H 00
à 13H.

Les manifestations d’intérêt doivent être soumises au plus tard le 20 janvier 2021 à 17 heures
30 minutes à :

SOCIETE NIGERIENNE D’ELECTRICITE – NIGELEC
201, Avenue du Général de GAULLE (PL30), Plateau I,
Attention de : Coordonnateur de la Cellule Grands Projets (CGP)
Ville : NIAMEY
Code postal : BP 11 202
Pays : NIGER
Numéro de téléphone : +227 20 75 20 98 Numéro de télécopie : +227 20 72 32 88

3

Adresse électronique : maisharou_balla@yahoo.de et laoualimoussa@ymail.com
La soumission des manifestations par voie électronique est autorisée et peut se faire aux
adresses ci-dessus.

4

Termes de référence

TERMES DE REFERENCE DE SERVICES DE CONSULTANTS
Etudes d’Electrification et d’Interconnexion Zabori – Doutchi – Malbaza

1- Contexte
Pays enclavé de l’Afrique de l’Ouest situé dans le Sahel, le Niger couvre un territoire de 1 267
000 km 2 avec une population estimée à 21 millions d’habitants en 2018.
Le Niger affiche un taux d’accès à l’électricité d’environ 14% en 2019, soit un des plus faibles
de la sous-région. En milieu rural où vivent plus de 80% de la population, le taux d’accès des
ménages se situe à environ un pourcent (1%) seulement. Par ailleurs, le Niger présente une forte
dépendance vis-à-vis de l’extérieur pour la satisfaction de ses besoins énergétiques alors qu’il
dispose d’importantes ressources énergétiques (uranium, charbon minéral, soleil, fleuve Niger,
etc.).
En octobre 2018, le Gouvernement du Niger a adopté par décret 1 , le Document de politique
nationale d’électricité (DPNE) et la stratégie nationale d’accès à l’électricité (SNAE) visant à : i)
accroitre l’accès à l’électricité pour tous à l’horizon 2035 ; ii) valoriser l’utilisation des
ressources énergétiques nationales ; et iii) mobiliser la participation du secteur privé. Leur mise
en œuvre est envisagée sur la base d’une planification à moindre coût de l’électrification et de
l’accès à électricité ainsi que de l’offre requise pour répondre à la demande ainsi induite et au
besoin de développement économique et social. C’est ainsi que le Plan Directeur d’Accès à
l’Electricité (PDAE) et le Schéma Directeur Production Transport (SDPT) à l’horizon 2035 sont
préparés pour permettre l’atteinte de ces différents objectifs.
Préfigurant la mise en œuvre de cette planification, le Niger s’est engagé dans un programme
d’investissements pour élargir la couverture électrique de son vaste territoire et l’amélioration de
l’accès à l’électricité ainsi que pour renforcer les sources d’approvisionnement en vue de garantir
l’offre à même de satisfaire la demande qui se développe ainsi.
Avec le projet d’interconnexion Dorsale Nord du WAPP (Nigéria/Zabori (Niger)/Bénin/Burkina)
dont l’achèvement est envisagé en début 2024 et le projet de construction d’un parc régional
solaire de 150MW prévu à Zabori, l’interconnexion de la Zone Fleuve (ZF) avec la zone Niger
Centre Est (NCE) devient indispensable pour améliorer la sécurité de l'approvisionnement
l’alimentation de la zone NCE qui devient de plus en plus saturée et assurer les échanges
mutuels.

1 Décrets N°2018-742/PRN/M/E pour le DPNE et N°2018-743/PRN/M/E pour la SNAE.

5

Du coup, l’ossature de la liaison Zone Fleuve (ZF) – Niger Centre Est (NCE) est envisagée pour
relier le nœud de Zabori à Malbaza et permettre ainsi, la réalisation de l’un des principaux
maillons du futur réseau national interconnecté à l’horizon 2025 en liant les deux plus grandes
zones électriques du pays. Cette liaison va permettre surtout l’évacuation de la production
concentrée à l’Ouest vers le Centre- Est qui est appelé à connaitre une forte croissance de la
demande dans les prochaines décennie compte tenu de son potentiel mini, commercial et
agricole.
Ainsi, le projet revêt un caractère prioritaire de premier ordre dans la planification du réseau de
Transport (en cours).
De tout cela, découle la nécessité de faire des études techniques du projet, notamment les études
d’Avant-Projet Sommaire (APS) pouvant permettre de boucler le financement ainsi que les
études d’Avant-Projet Détaillé (APD) et les Dossiers d’Appel d’Offres (DAO). Les services de
consultants requis seront pris en charge dans le cadre du projet NELACEP (financement Banque
mondiale), à travers une sélection fondée sur la qualité et le coût, sur la base de termes de
référence couvrant :
– la faisabilité technique et la viabilité économique et financière du projet de construction du
réseau de transport HTB entre les Zones Fleuve et Niger Centre Est (NCE) à travers la
ligne Zabori-Doutchi-Malbaza y compris les postes associés ainsi que la bretelle Illéla-
Tahoua et la dérivation de Madaoua, en fournissant l’avant-projet sommaire (APS) avec
une estimation des coûts et le calendrier de réalisation ;
– les études d’Avant-Projet Détaillé (APD)  du réseau de transport HTB entre les Zones
Fleuve et Niger Centre Est (NCE) après approbation de l’Avant-projet Sommaire (APS) ;
– l’élaboration de Dossiers d’Appel d’Offres.

2- Le système électrique du Niger
Le système électrique du NIGER est composé principalement de quatre zones électriques non
reliées entre elles, à savoir :
– Zone Fleuve, regroupant les régions de l’ouest du pays à savoir Dosso, Tillabéry et la
capitale Niamey. Elle est alimentée par la ligne d’interconnexion 132 kV Birni-Kebbi
(Nigeria) – Niamey (Niger) avec une puissance contractuelle de 120MW et 2 centrales
thermiques à Gorou Banda (80MW) et à Goudel (89 MW en production indépendante).
Cette zone représente 72% de l’énergie totale appelée par la Société Nigérienne
d’Electricité (NIGELEC) avec une pointe de 183MW en 2020.
– Zone Niger Centre Est (NCE), composée des régions de Maradi, Tahoua et Zinder. Elle est
alimentée par la ligne d’interconnexion à 132 kV Katsina (Nigeria) – Gazaoua (Niger) avec
une puissance contractuelle de 60MW et une production thermique diesel de secours de
13,8 MW localisées à Malbaza, Maradi, Tahoua et Zinder auxquelles s’ajoutera en fin
2021, une centrale 22 MW de production indépendante à Zinder. Une centrale solaire
photovoltaïque de 7 MWc est installée à Malbaza et opérationnelle depuis fin 2018. Cette
Zone représente 20% de l’énergie totale appelée.
– Zone Nord, constituée par la région d’Agadez, est alimentée à partir de la centrale
thermique à charbon de Société Nigérienne du Charbon d’Anou Araren (SONICHAR)

6

avec une puissance totale installée de 36 MW. La demande de cette zone atteint 40 MW
dont 11,5 MW pour les besoins des villes d’Agadez, Arlit et Tchirozérine desservies par la
NIGELEC.
– Zone Est, circonscrite à la région de Diffa, est alimentée par 2 centrales diesel installées à
Diffa et N’Guigmi fonctionnant en réseau séparé et totalisant une pointe 7MW. Cette zone
était alimentée jusqu’à l’apparition des problèmes sécuritaires dans la région, par une ligne
d’interconnexion à 33 kV reliant Damasak (Nigéria) à Diffa.
En plus de ces zones, il existe près de cent quinze (115) centres isolés dotés de réseaux alimentés
par des centrales thermiques diesel autonomes, dont la puissance installée cumulée est de 8 MW
environ.

Les réseaux de transport est constitué essentiellement de lignes 132KV et 66 kV comme indiqué
sur la carte électrique ci-haut, dont les principales sont les lignes 132KV d’interconnexion avec
le NIGERIA, Birnin Kebbi-Dosso-Niamey et Katsina-Gazaoua-Zinder-Maradi-Malbaza.
Quant au réseau de distribution moyenne tension, il est constitué de lignes dites de liaisons en
33KV sur de longues distances et de lignes 20 kV couvrant essentiellement les capitales de
région et les centres urbains. Le développement plus récent du réseau de distribution 33 kV a
permis de raccorder la plupart des villes moyennes et a favorisé l’électrification de localités
situées le long de ces lignes.
Dans le cadre de la planification des moyens de production, transport et distribution, plusieurs
projets sont en cours et qui couvrent le développement de l’accès à l’électricité et le
renforcement de l’offre en énergie électrique, dont :
(a) L’installation d’un 5è groupe de 20 MW au niveau de la centrale thermique diesel de
Gorou Banda qui va porter la capacité à 100 MW (Zone Fleuve) ;
(b) la construction centrale hydroélectrique de Kandadji de 130 MW (Zone Fleuve), dont
la mise en service est projetée en 2025 ;

7

(c) les centrales thermiques diesel en production indépendante par la société Istithmar
West Africa à Goudel (Niamey) de capacité 89 MW, dont la mise en service est
prévue en janvier 2021 et à Zinder (NCE) de capacité 22 MW en cours ;
(d) la centrale solaire photovoltaïque de 20 MWc de Gorou Banda et une autre centrale
hybride de 19MW à Agadez (13 MWc solaire PV et 6 MW thermique diésel);
(e) le projet régional Dorsale Nord, qui s’inscrit dans le cadre du système d’échanges
d’énergie électrique de l’Afrique de l’Ouest (EEEOA ou WAPP en anglais), qui
permettra d’accroître les importations du Nigeria à l’horizon 2024, incluant entre
autres la construction d’un poste source 330/132/33KV à Zabori ;
(f) le projet de construction d’une centrale solaire PV à vocation régionale de 150MW à
Zabori ;
(g) le projet de construction d’un Dispatching National et d’un Bureau Central de
Conduite à Niamey
(h) les projets de densification et renforcement des réseaux de distribution existants ainsi
que d’extension de réseaux pour l’électrification 2 .
(i) Le projet d’installation de régulateurs de tension sur la ligne Malbaza-Konni.
3- Projet d’Interconnexion Zabori – Doutchi – Malbaza
Le Projet d’Interconnexion Zabori – Doutchi – Malbaza, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en
œuvre de la mise en œuvre de la SNAE, vise le renforcement du réseau électrique de transport de
la bande-sud du pays de façon à supporter les extensions de réseau de distribution et le
programme d’électrification des localités à fort potentiel de développement économique des
régions concernées. C’est pour cette raison que plusieurs postes sources sont envisagées à partir
desquelles un réseau structurant destiné à l’électrification des pôles de développement va être
conçu pour développer l’accès à l’électricité à partir des villes de Doutchi, Konni, Malbaza,
Madaoua et Tahoua, principalement, lesquelles verront leurs réseaux de distribution, densifiés et
étendus pour permettre le raccordement de nouveaux clients.
Dans le cadre du projet, il sera examiné principalement :
a) La création d’un poste source à Doutchi ainsi que l’extension de ceux de Zabori et de
Malbaza ;
b) La création d’un poste source à Konni ;
c) La réalisation d’environ 270 km de lignes HTB (132KV ou 330KV);
d) La prolongation de la ligne 66KV Malbaza-Illéla jusqu’à Tahoua (55km) en vue du
renforcement de l’alimentation électrique de la ville de Tahoua et ses environs qui est
assurée par une ligne 33KV saturée, ainsi que la création d’un poste 66/33/20KV à Tahoua ;
e) La création d’un poste source à Madaoua (66/20KV) à travers une dérivation sur la ligne
66KV Maradi-Malbaza ;
f) L’extension du poste 66/33KV de Illéla ;
g) Le raccordement au réseau de distribution de tous les postes sources à créer.

2 Ce sont les projets en cours de mise en oeuvre par la NIGELEC dont CNE 1157 (financement conjoint
AFD/UE), NELACEP (financement conjoint Banque Mondiale/BEI/UE) et PEPERN (financement BAD).

8

Les zones concernées par le projet sont illustrées sur la carte suivante :

9

10

L’évolution de la demande dans la zone du projet montre une forte progression à la fois de la
pointe et de l’appel d’énergie aux différents nœuds de Doutchi, Konni, Malbaza, Madaoua, Illéla
et Tahoua à l’horizon 2035, c’est-à-dire lorsque le taux d’accès à l’électricité atteindra 100%
dans la zone. Cette augmentation de la demande se justifie essentiellement par la densité de la
population dans ces zones, les potentialités commerciales et agricoles ainsi que les projets
miniers (cimenterie de Malbaza et Kao).
Avec une telle évolution de la demande la plupart des lignes de liaison déjà surchargées et source
d’importantes pertes sur le réseau de distribution, vont être saturées à l’horizon 2025 c’est-à-dire
dès la première phase de mise en œuvre de la SNAE à l’instar de : la ligne 33KV alimentant
Doutchi sur près de 170km, la ligne 33KV Illéla-Tahoua, la ligne 20KV Malbaza-Madaoua, la
ligne 20KV Malbaza-Konni.

L’évolution de la demande se présente comme suit :

11

T.1 : Projection de la demande aux bornes des futures postes sources (Scenario de base)

Poste de Doutchi

Année202020232026202920322035
Pointe borne poste source (MW)2,985,1811,6621,0429,3937,87
Energie appelée (MWh)15 42035 659107 022211 323298 428381 322

Poste de Konni

Année202020232026202920322035
Pointe borne poste source (MW)4,226,0210,9617,9624,0530,02
Energie appelée (MWh)19 97934 69186 853162 679224 530281 586

Poste de Malbaza

Année202020232026202920322035
Pointe borne poste source (MW)6,6410,4518,9426,2632,2537,81
Energie appelée (MWh)52 13287 440176 338268 698344 885416 683
* Prise en compte augmentation de la capacité de la cimenterie de Malbaza
Poste de Madaoua

Année202020232026202920322035
Pointe borne poste source (MW)2,434,149,3316,8223,3329,77
Energie appelée (MWh)11 99027 92085 686170 091239 484304 269

Poste de Tahoua

Année202020232026202920322035
Pointe borne poste source (MW)7,5319,5932,6247,7961,7076,12
Energie appelée (MWh)36 975128 016253 356409 401538 793660 348
* Prise en compte nouvelle Cimenterie de Kaoua à partir de 2022

12

T.2 : Projection de la demande aux bornes des futures postes sources (Scenario optimiste)

Poste de Doutchi

Année202020232026202920322035
Pointe borne poste source (MW)2,984,9811,1420,0127,5334,75
Energie appelée (MWh)15 38535 475106 419209 598294 700374 386

Poste de Konni

Année202020232026202920322035
Pointe borne poste source (MW)4,226,3011,7819,9028,1137,62
Energie appelée (MWh)21 20940 965101 739193 319278 707370 889

Poste de Malbaza

Année202020232026202920322035
Pointe borne poste source (MW)6,6410,4318,8926,2132,2437,93
Energie appelée (MWh)52 13187 434176 537269 914347 654421 887
* Prise en compte augmentation de la capacité de la cimenterie de Malbaza

Poste de Madaoua

Année202020232026202920322035
Pointe borne poste source (MW)2,434,119,3317,0424,1631,75
Energie appelée (MWh)12 32729 72390 343180 707259 303338 270

Poste de Tahoua

Année202020232026202920322035
Pointe borne poste source (MW)7,5319,4532,4848,2463,8981,73
Energie appelée (MWh)38 511136 087273 445453 145618 652795 205

* Prise en compte nouvelle Cimenterie de Kaoua à partir de 2022
Source : NIGELEC-DEI

4- Objectifs
La mission a pour objectif, les études d’Avant-Projet Sommaire (APS) et d’Avant-Projet Détaillé (APD)
ainsi que l’élaboration des Dossiers d’Appel d’Offres (DAO) du Projet électrique d’Interconnexion
Zone Fleuve – Niger Centre Est (PEI Zones Fleuve/NCE) décrit au point 3.
Plus spécifiquement, il s’agit de procéder à :
– l’établissement de la faisabilité technique et la viabilité économique et financière du projet de
construction du réseau de transport HTB entre les Zones Fleuve et Niger Centre Est (NCE), en

13

fournissant un avant-projet sommaire comprenant une estimation des coûts et du calendrier de
réalisation ;
– l’élaboration des études d’Avant-Projet Détaillé (APD)  du réseau de transport HTB entre les
Zones Fleuve et Niger Centre Est (NCE) après approbation de l’Avant-projet Sommaire (APS) ;
– l’élaboration de Dossiers d’Appel d’Offres.

5- Etendue de la mission
La mission portera sur les études d’APS et d’APD du réseau électrique structurant de transport HTB et
d’Interconnexion des Zones Fleuve et Niger Centre Est Zone Fleuve – NCE, incluant  les lignes HTB et
postes.
Le Consultant devra fournir les services conformément aux pratiques internationalement reconnues en la
matière. Il assurera également les services de façon indépendante, conformément aux normes
internationales acceptables et aux lois et règlements en vigueur au Niger.
Le Consultant proposera une méthodologie permettant de réaliser les objectifs de la mission et des
tâches décrites ci-dessous.
4.1 Tâche 1 : Collecte des donnés
Pour mener à bien les études, le consultant visitera la zone du projet, rassemblera, examinera et
compilera toutes les données nécessaires (techniques, économiques, coûts) relatives au réseau électrique,
incluant sans être limitatif :
– les charges, les facteurs de puissance des charges et les prévisions de charges ;
– les infrastructures de production et transport ;
– les données climatologiques, cartographiques, géologiques et géotechniques
– les données socio-économiques
– Les données environnementales
– le plan de développement de la production et du transport ;
– les conditions d’exploitation du réseau ;
– les programmes d’échange d’énergie avec les pays voisins ;
– les schémas unifilaires, les plans des sites, le plan de protection, les types de disjoncteurs et leurs
courants nominaux des différents postes à construire dans le cadre du projet ;
– les principaux éléments des lignes ;
– les standards de la NIGELEC,
– tout autre document de la NIGELEC que le consultant jugera nécessaire.
Cette phase sera sanctionnée par la rédaction d’un rapport de collecte et d’analyse des données.
4.2 Tâche 2 : Etude d’Avant-Projet Sommaire (APS) réseau de transport HTB Zone Fleuve – NCE
Le Consultant analysera les prévisions antérieures de la demande et les comparera avec les niveaux
réellement enregistrés en vue d’expliquer les écarts constatés. Le niveau actuel de la demande et les
projections, y compris l’estimation de la demande des localités non électrifiées se trouvant aux alentours
de la future ligne HTB, seront fournis par le client.
Il reportera sur des cartes aux échelles appropriées et sur schémas unifilaires les localisations des
réseaux électriques HTA et HTB, les principaux moyens de production alimentant ces réseaux et les
postes de transformation HTB/HTA.

14

Le Consultant analysera les niveaux de tension en vigueur dans le pays. Il fera une proposition de
niveaux de tension à adopter pour la nouvelle ligne de transmission, en prenant en considération les
puissances à transporter sur le réseau existant et son développement probable, ainsi que les échanges
possibles entre les zones.
Sur la base de cartes, images satellitaires et photos aériennes réunies lors de la collecte des données, le
Consultant déterminera plusieurs tracés alternatifs de la ligne à construire. Il effectuera une
reconnaissance sommaire des tracés sur le terrain afin de vérifier des obstacles et les informations
importantes mentionnées sur les documents. Au cours de la reconnaissance de tracé, le Consultant devra
recueillir les informations nécessaires pour entreprendre l’étude approfondie des tracés notamment en ce
qui concerne le relief, les données topographiques et géologiques.
Le consultant définira plusieurs tracés alternatifs en tenant compte de la demande aux extrémités et de la
possibilité de desservir les zones traversées. Le tracé évitera dans la mesure du possible les zones
écologiquement sensibles et les sites protégés.
Le Consultant proposera les critères à utiliser pour le choix d’une des options de tracé de ligne de
transport. Ces critères seront clairement définis et justifiés. Il proposera un classement des options. Il
organisera une réunion des parties concernées afin d’approuver les critères et choisir une option. La liste
des critères ainsi que leur pondération pouvant être modifiées au cours de la réunion précitée, le
Consultant prendra les dispositions requises pour refaire si besoin le classement au cours ou à l’issue de
la réunion.
En définitive, sur la base des données recueillies et de la documentation disponible, le Consultant
réalisera les études techniques, économiques, financières et environnementales comprenant :
– Etude de la demande dans la zone du projet, en tenant compte de son potentiel de
développement ;
– Définition des tracés alternatifs des lignes et niveaux de tension ;
– Évaluation technique y compris entre autres le dimensionnement des équipements et installations
ainsi que l’analyse du réseau HTB comprenant notamment les simulations de fonctionnement
dans différentes configurations, les calculs des pertes du système, etc ;
– Détermination du niveau de tension approprié pour la ligne Zabori-Doutchi-Malbaza ;
– Etude du système de contrôle, commande et protection des postes et lignes ;
– Évaluation économique et financière sommaire;
– Etude préliminaire des impacts environnementaux et sociaux du projet ;
– Elaboration des critères pour le choix des tracés et classement des options ;
– Analyse des risques.
Cette phase sera sanctionnée par le rapport d’APS à soumettre à l’approbation du Client.

4.3 Tâche 3 : Etudes d’Avant-Projet Détaillé (APD) et Documents d’appel d’offres réseau de
transport HTB Zone Fleuve – NCE
Après approbation de l’Avant-projet Sommaire (APS), le Consultant engagera la suite des prestations,
qui inclut tous les travaux d’ingénierie et de conception devant servir aux spécifications techniques
détaillées des équipements, aux plans et aux documents d’appel d’offres.
L’étendue des prestations devra couvrir :
– Validation des études des lignes et postes HTB/HTA ;

15

– Étude détaillée du tracé de la ligne HTB y compris les investigations géologiques et travaux
topographiques.
– Études techniques relatives à :
o l’extension des postes HTB existants (Zabori, Malbaza, Illéla);
o la construction de lignes HTB (Zabori-Doutchi-Malbaza, Illéla-Tahoua ainsi que la
dérivation du poste de Madaoua) ;
o la construction de nouveaux postes sources HTB/HTA (Doutchi, Konni, Madaoua,
Tahoua) ;
o le raccordement des postes sources envisagés au réseau HTA existant (33-20KV) ;
o spécifications techniques détaillées de tous les équipements de lignes et des postes.
– Définition des caractéristiques du système de contrôle, commande et protection qui doit être
intégré au dispatching national en cours de construction ;
– Estimation détaillée des coûts et analyse économique et financière ;
– Élaboration du calendrier de réalisation des travaux ;
– Préparation des différents dossiers d’appels d’offres incluant une proposition d’allotissement, les
bordereaux de prix, les spécifications techniques et les critères et conditions de qualifications.
4.4 Tâche 4 : Formation
Le Consultant devra prévoir la formation du personnel chargé des études de projets, en planification,
simulation de réseau et études de faisabilité y compris la fourniture des logiciels utilisés.
La formation consistera en un transfert de savoir-faire au siège principal du Consultant. Cette formation
sera en français. La proposition du Consultant doit comporter les détails du programme de formation et
décharger le Client de tous frais associés (transport, hébergement, perdiem, etc..). La formation devra
durer environ une semaine. La proposition du Consultant devra également contenir l'approche et la
méthodologie qu’il compte utiliser pour arriver à un véritable transfert de connaissances aux cadres
homologues. Le programme de formation se focalisera, entre autres sur :
 Le choix des critères de conception, la conception des lignes et postes HTB, y compris le choix
des équipements, les spécifications, ainsi que les logiciels/modèles utilisés ;
 Le modèle et la méthodologie utilisés pour la réalisation des simulations des réseaux et les
logiciels/modèles utilisés. Les études menées sur le projet seront expliquées en détail au cours
du programme de formation
 Le modèle et la méthodologie utilisés pour conduire les études économiques et financières.
Les études menées sur le projet doivent être expliquées en détail au cours du programme de
formation
Par conséquent, la proposition devra également inclure les coûts associés à la cession intégrale au
Secrétariat Général de l’EEEOA et à chacun des bénéficiaires, du matériel informatique (ordinateurs
portables) et 2 (deux) licences multi-utilisateurs de chaque logiciel/modèle utilisé et supports de
formation dans le cadre des études techniques, économiques et financières en vue d’un rendement
maximal.

6- Livrables et calendrier
a) Rapports et Présentation

16

 Rapport de démarrage
Le Consultant devra présenter dans un délai de deux (02) semaines à compter de la date d’entrée
en vigueur du contrat, Trois (3) exemplaires imprimés et une (1) copie électronique en français
en format PDF et Word, d’un rapport de démarrage qui contiendra, entre autres, le plan de travail
et la méthodologie, le calendrier de la mission.
Le Client devra approuver le rapport de démarrage dans un délai de deux (02) semaines.
 Rapport de collecte et d’analyse de données
Après l’achèvement de la tâche de collecte et d’analyse des données, dans un délai de trois (03)
mois à compter de la date d’entrée en vigueur du contrat, le Consultant devra préparer un
Rapport de collecte et d’analyse de données incluant notamment :
– toutes les données techniques et économiques, y compris les schémas unifilaires du réseau de
transport HTB et les postes de transformation, ainsi que les cartes présentant le réseau de
transport HTB et les postes de transformation ;
– les hypothèses et les données d’entrée pour la conduite de l’étude de faisabilité en plus des
critères qui seront utilisés dans la conception technique du Projet ;
Le consultant devra fournir en plus du rapport, les données collectées sous forme électronique
(fichiers Excel, Word, PDF, et fichiers des données et des résultats des logiciels de simulation).
Le nombre d’exemplaires des rapports à soumettre est de quatre (4) exemplaires imprimés et une
(1) copie électronique en français en format PDF et word.
Le Client devra approuver le rapport de collecte et d’analyse de données dans un délai de deux
(02) semaines.
 Rapport d’Etude d’Avant-Projet Sommaire du réseau de transport HTB Zone Fleuve –
NCE
Le Rapport inclura toutes les exigences techniques de construction des lignes et postes ainsi que de
raccordement des ouvrages sur la base de la technologie et de la configuration adoptées pour chaque
site avec les plans et schémas unifilaires en vue de permettre aux entreprises de construction de
préparer leurs offres.
En complément des livrables indiquées dans la tâche 2, le consultant devra s’assurer de fournir dans ce
rapport, l’analyse du système électrique intégrant les nouveaux ouvrages, la justification des choix
opérés en matière de tracé des lignes, de choix des sites et de configuration des lignes et postes et de
façon générale toutes les optimisations envisagées dans sa conception.
Le Consultant soumettra d’abord une version provisoire qui fera l’objet d’un atelier de présentation
dans les deux (02) semaines suivant la remise dudit rapport.
Dans le Rapport Final de l’APS sera inclus :
(i) Vue d’ensemble du projet : description, intégration à la stratégie nationale d’accès à
l’électricité, bénéfices environnementaux et sociaux
(ii) Evaluation du tracé et des sites : localisation des sites, évaluation technique
(topographique, géologique, climatologique et hydrologique, risque d’inondation),
évaluation sociale (démographique, développement régional économique et social).
(iii) Intégration au réseau : description de la capacité installée, de la demande d’énergie

17

actuelle et future, raccordement et synchronisation aux ouvrages de production existants ou
en construction ainsi que la liaison avec le Dispatching et comment le projet s’intégre au
schéma directeur de production et transport
(iv) Description des solutions techniques choisies : description des équipements de lignes et
postes ainsi que les systèmes de contrôle, commande, protection et télécommunications et de
leurs configurations, description des fonctionnalités attendues.
(v) Analyses économiques et financières : évaluation de l’impact économique et de la viabilité
financière du projet sous différents scenarios et montages financiers.
(vi) Evaluation des coûts.
(vii) Analyse des risques
(viii) Conclusion et recommandations générales.

 Rapport d’Avant-Projet Détaillé du réseau de transport HTB Zone Fleuve – NCE
Ce rapport sera produit à la suite de l’adoption du rapport d’APS.
Ce Rapport inclura toutes les exigences techniques de construction des lignes et postes ainsi que de
raccordement des ouvrages sur la base de la technologie et de la configuration adoptées pour chaque
site avec les plans et schémas unifilaires en vue de permettre aux entreprises de construction de
préparer leurs offres.
En complément des livrables indiquées dans la tâche 3, le consultant devra s’assurer de fournir toutes
les données requises pour une bonne compréhension des ouvrages à construire dont entres autres :
 Cahier des charges fonctionnelles des divers équipements du système de contrôle commande,
protections et télécommunications (ligne et poste) et d’intégration au réseau existant.
 Spécifications détaillées et liste des normes applicables.
 Les résultats des calculs de court-circuit, de simulations statiques et dynamiques et les
configurations finales retenues ;
 Les données sur les Equipements de Compensation éventuelle (réactance, banc de condensateur,
SVC, etc)
 Un dossier des plans qui doit inclure tous les plans et schémas techniques des lignes et des
postes. Les plans doivent être préparés pour tous les travaux de génie civil y compris les
aménagements des sites, les voies d’accès, les clôtures, le drainage, le terrassement, l’adduction
d’eau, l’évacuation des eaux usées et les fondations des équipements des postes. Les
caractéristiques générales des fondations et des structures doivent être indiquées sur ces plans.
Les schémas doivent être suffisamment détaillés pour permettre au constructeur de déterminer
l’étendue des travaux. A moins d’une disposition contraire, tous les plans seront fournis en
papier et sous format numérique en AUTOCAD (version la plus récente).
 L’estimation budgétaire détaillée ;
 Les Fiches techniques des principaux matériels des lignes, postes et scada.
Comme pour le rapport d’APS, le Consultant soumettra d’abord une version provisoire qui fera
l’objet d’un atelier de présentation dans les deux (02) semaines suivant la remise dudit rapport.

18

Chacun des rapports d’APS et d’APD devra comprendre une Note de Synthèse.
Les commentaires et observations seront recueillis au cours de l’atelier de validation et la version
finale de chaque rapport sera remise deux (02) semaines après la tenue dudit atelier.
Le nombre d’exemplaires des rapports à soumettre de cinq (05) sous format papier et une (1)
version électronique en français sous formats pdf et word.
 Dossier d’Appel d’Offres du réseau de transport HTB Zone Fleuve – NCE
Le Consultant devra soumettre cinq (05) exemplaires imprimés et une (1) copie électronique en
français en format pdf et word, des projets de DAO pour les commentaires et observations du
Client.
Les commentaires et observations devront intervenir dans un délai de deux (02) semaines après
la remise des projets de DAO dont la version finale, intégrant tous les commentaires et
observations requis devra être remise dans un délai de deux (02) semaines.
b) Réunions / ateliers de validations
Une réunion de démarrage sera organisée à Niamey pour la présentation par le Consultant de la
mission, sa méthodologie ainsi que le programme de son déroulement.
Le consultant devra également prévoir l’organisation à Niamey de trois ateliers de présentation dont
l’un pour l’APS et les deux autres pour chacun des APD. Les frais d’organisation des deux ateliers
seront à la charge du Client. Toutefois, le consultant prendra en charge les frais de déplacement et de
séjour de ses experts.
Les conditions de tenue des réunions et ateliers restent assujettis aux dispositions en vigueur en
matière de lutte contre la pandémie du COVID-19. En tout état de cause, le Consultant et le Client
s’accorderont sur toute alternative permettant les échanges et présentations visés.

c) Calendrier de réalisation des prestations
La mission s’exécutera sur une période de dix (10) mois calendaires à partir de la date d’émission de
l’ordre de service. Le calendrier d’exécution est envisagé comme suit :
– Mise en vigueur du contrat du Consultant : Mois M
– Rapport de démarrage : M + 0,5
– Approbation Rapport de démarrage : M + 1
– Rapport de collecte et d’analyse des données : M + 2
– Approbation Rapport de collecte et d’analyse des données : M + 2,5
– Rapport d’Avant – Projet Sommaire (version provisoire) : M+ 5
– Atelier de présentation Rapport APS : M+ 5,5
– Rapport d’Avant – Projet Sommaire (version finale) : M+ 6
– Rapports d’Avant – Projet Détaillés (version provisoire) : M+ 7,5
– Atelier de présentation Rapports APD : M+ 8
– Rapport d’Avant – Projet Détaillés (version finale) : M+ 8,5
– Dossier d’Appel d’Offres (version provisoire) : M+ 9,5
– Dossier d’Appel d’Offres (version définitive) : M+ 10.

7- Qualification du Consultant et Equipe-clé

19

Le Consultant doit : i) être un cabinet intervenant dans le sous-secteur de l’électricité dans toutes ses
composantes depuis au moins 15 ans ; et ii) avoir des experts qualifiés avec une expérience avérée et
vérifiable dans les domaines couverts par les tâches décrites dans les présents termes de référence. Le
cabinet doit démontrer avoir réaliser au moins 5 missions similaires ou pertinentes pour ce mandat,
notamment en Afrique Subsaharienne.
Etant donné l’impératif de la réalisation de la mission dans les délais prescrits, le Consultant devra
s’organiser de sorte à exécuter certaines tâches en parallèle.
Il est à noter qu’une attention particulière sera portée sur le chronogramme proposé mais aussi sur la
réalisation de missions similaires pour plus de pertinence des livrables.
Le Consultant tiendra compte de l’environnement du Niger dans sa proposition, notamment les
contraintes liées à la COVID-19 et à la sécurité de son équipe.
a) Equipe du Consultant :
Le Consultant devra proposer une équipe multidisciplinaire ayant de bonnes capacités de
communication et une bonne maîtrise de la langue française, tant à l'écrit qu’à l'oral. Chacun des experts
proposés doit justifier d’un diplôme supérieur pertinent obtenu depuis au moins dix (10) ans.
Le Consultant devra aussi prévoir une équipe d’experts locaux au sein de laquelle il pourra désigner un
Coordinateur. Une attention particulière sera accordée au temps alloué aux experts locaux.
Enfin, le Consultant devra s’organiser de façon à répondre aux contraintes en termes de calendrier et en
termes de contenu de la prestation.
Le personnel requis devra à minima inclure les profils suivants :
1) Chef d’équipe ou Chef de Mission
Le Chef de Mission doit être un ingénieur en génie électrique ou équivalent. Il doit justifier d’une
expérience professionnelle de quinze (15) années au moins dans le domaine des études et de la
planification des réseaux électriques de transport et de distribution. Il devra avoir géré ou planifié au
moins trois (03) projets de ligne de transport HTB, incluant les études de faisabilité et la préparation du
Dossier d’Appel d’Offres, dont au moins un en Afrique Subsaharienne ou dans les pays en
développement.

2) L’Expert Lignes de transport HTB
L’Expert Lignes de transport HTB doit être un ingénieur en électrotechnique, électromécanique, ou
équivalent. Il doit justifier d’une expérience professionnelle de dix (10) années au moins dans le
domaine des études et de la planification des lignes de transport. Il devra être impliqué dans l’étude de
Lignes de transport HTB incluant les études de faisabilité et la préparation du Dossier d’Appel
d’Offres d’au moins trois (03) projets similaires dont au moins un en Afrique Subsaharienne ou dans
les pays en développement.
3) Expert Postes HTB
L’Expert Poste HTB doit être un ingénieur en électrotechnique, électromécanique, génie électrique ou
équivalent. Il doit justifier d’une expérience professionnelle de dix (10) années au moins dans le
domaine des études et de la planification des postes de transport. Il devra être impliqué dans l’étude de
réseau de transport HTB avec postes sources associés, incluant les études de faisabilité et la

20

préparation du Dossier d’Appel d’Offres d’au moins trois (03) projets similaires dont au moins une en
Afrique Subsaharienne ou dans les pays en développement.
4) Expert SCADA et Télécommunications
L’Expert doit être ingénieur en génie électrique, électronique, télécommunications ou équivalent. Il
doit justifier d’une expérience professionnelle de dix (10) années au moins dans le domaine des
systèmes d'acquisition des données et de transmission de commandes appliquées à la supervision et
contrôle des réseaux électriques HTB. Il devra être impliqué dans l’étude de réseau de transport HTB
avec postes sources associés, incluant les études de faisabilité et la préparation du Dossier d’Appel
d’Offres d’au moins trois (03) projets similaires dont au moins une en Afrique Subsaharienne ou dans
les pays en développement.
5) Expert économiste et financier
L’Expert économiste et financier doit être titulaire d’un diplôme Bac+5 en économie, finances, gestion
ou équivalent. Il doit justifier d’une expérience professionnelle d’au moins sept (07) ans dans la
conduite d’analyses technico-économiques et financières de projets d’investissements en énergie en
Afrique, en particulier pour des projets de lignes de transport HTB.. Il devra être impliqué au moins
dans deux (02) projets de lignes similaires dont au moins un en Afrique Subsaharienne ou dans les
pays en développement.

6) Expert Foncier, Social et Environnementaliste
L’Expert Foncier, social, Environnementaliste doit être diplômé en droit, sociologie ou environnement
(Bac+5). Il doit justifier d’une expérience professionnelle d’au moins sept (07) ans, notamment dans
l’évaluation foncière et des impacts sociaux et environnementaux d’au moins trois (3) projets de lignes
de transport HTB, ainsi que dans la mise en œuvre des Plans de Gestion Environnementale et
Sociale (PGES) associés et la mise en œuvre du PAR. Il devra avoir une expérience avérée au Niger.

L’estimation de l’intervention du personnel-clé du Consultant est de 20,5 hommes-mois, tel qu’indiqué
dans le tableau ci-dessous :

Poste / Expert Durée en
homme-mois
Chef d’équipe 5
Expert Lignes de transport HTB 4
Expert Postes HTB 3,5
Expert SCADA et Télécommunications 4
Expert économiste et financier 2
Expert Foncier, Social et
Environnementaliste 2
Total 20,5

Les Consultants candidats sont priés de présenter, dans leur proposition technique, un tableau du niveau
d’effort indiquant le chronogramme prévu et la répartition du temps pour l’élaboration de chacun des
produits livrables, ainsi que les hypothèses formulées concernant le niveau d’effort pour chacun des
produits livrables et la portée des travaux à exécuter.

21

8- Modalités de travail
Le consultant peut proposer des améliorations aux termes de référence qui, si elles sont acceptées, seront
officiellement intégrées aux termes de référence de la mission.
Le Consultant mobilisera ses experts pour travailler à l’analyse des données dès la mise en service du
contrat. En vue d’assurer sa présence sur le terrain, notamment pour la collecte des données, le
Consultant devra constituer une équipe locale d’experts qu’il doit inclure dans sa proposition. L’accord
du Client est préalable au recrutement par le Consultant des experts locaux.
Le Client fournira au Consultant les données disponibles sur les réseaux électriques existants et tous les
documents pertinents disponibles qui pourraient faciliter la réalisation des études (Voir Annexe.
Cependant, le Consultant demeure responsable de la collecte de données et informations nécessaires
pour son étude. Les dépenses relatives à l’acquisition des cartes et photographies aériennes éventuelles
seront prises en charge par le Consultant le cas échéant.
Les prestations du Consultant seront supervisées par la NIGELEC et le Ministère de l’Energie.

22
ANNEXE 1 : Documents à fournir par le Client
 Document de politique nationale d’électricité (DPNE)
 Stratégie nationale d’accès à l’électricité (SNAE) ;
 Plan directeur d’accès à l’électricité à l’horizon 2035 ;
 Code de l’Electricité et ses Décrets d’application ;
 Code Réseau du Niger ;
 Présentation des projets en cours de mise en œuvre (WAPP Dorsale nord, NELACEP, PEPERN,
NESAP, Kandadji, Dispatching National, Centrale solaire régionale, centrale solaire 20MW,
Centrales IPP de Goudel et Zinder);
 Caractéristiques des lignes et Postes existants ;
 Schémas des Postes existants ou en cours de construction ;
 Plan Directeur des Ouvrages de Production et Transport (version provisoire) :
 Projections de la demande faite par NIGELEC.

23

Annexe 2 : Organisation du sous-secteur de l’électricité au Niger
Le sous-secteur de l’électricité comprend cinq principaux acteurs :
– Le Ministère de l’Energie.
– La Société Nigérienne d’Electricité, NIGELEC.
– La Société Nigérienne de Charbon d’Anou Araren, SONICHAR.
– L’Agence Nationale de Promotion de l’Electrification en milieu Rural (ANPER).
– L’Agence Nationale d’Energie Solaire (ANERSOL).
– L’Agence de Régulation du Secteur de l’Energie (ARSE).

Le sous-secteur est régi par la Loi N°2016-05 du 16 mai 2016 portant Code de l’Electricité et ses
Décrets d’application.
Le service public de l’électricité est assuré par la NIGELEC dans le cadre d’une convention de
concession en date du 14 Mai 2018 qui définit les modalités et conditions de délégation par l’Etat au
Concessionnaire, des activités de production, transport et distribution de l’énergie électrique en
République du Niger. A travers cette convention de concession, l’Etat a concédé au Concessionnaire
NIGELEC :
(i) à tire non exclusif, l’activité de production de l’énergie électrique ;
(ii) à titre exclusif, l’activité de transport de l’énergie électrique ;
(iii) à titre exclusif, l’activité de distribution de l’énergie électrique dans les limites du
périmètre objet de la concession de distribution.